“Notre Responsabilité ne s’arrête jamais!”

0
22

Avec Joie sereine et sérieuse Rappels fête le Judaïsme, à Berlin, de nouveaux Rabbins et Chantre. Un Jour spécial près de 80 Ans après la nuit de Cristal.

“Thirty years ago I had a dream”, c’est ainsi que commence Ronald Lauder, Président du Congrès Juif mondial et de son Discours. C’est un Discours plein d’Émotion. Pour la première fois après la Shoah à Berlin Rabbin juif orthodoxe proclamé. Dans le quartier de Berlin Mitte, il est, depuis 2009, le Hildesheimer au séminaire rabbinique. Il y a 150 Ans, c’était un prestigieux Lehrhaus, aujourd’hui, il va progressivement. Celui qui, dans la Région vit, rencontré dans la vie Quotidienne des Juifs et des connu Restaurants juive, ou de la Cuisine israélienne.

Ministre des affaires étrangères, Heiko Maas (à gauche) avec Ronald Lauder, Président du Congrès Juif mondial

Aujourd’hui 74 Ans Lauder rappelle, comme il l’1988, relative à un nouveau judéo-la Vie orthodoxe d’europe centrale et Orientale de réflexion. “A l’époque, personne n’aurait cru possible.” Il est Lauder, avec sa propre Fondation, certes, Zigmillionen d’Euros dans les Communautés juives de le mettre, a encouragé les Établissements d’enseignement, les Enseignants et les Rabbins financée par le Bâtiment construit. Aussi, le Beth-Sion-Synagogue avec le nouveau séminaire rabbinique de Ronald Lauder-Foundation cofinancé et jusqu’à aujourd’hui pris en charge. “Beaucoup ont dit à l’époque: Il est impossible de tous les voir: il s’en alla.” Et Lauder, de sa Fondation ne nomme pas, remercie le Gouvernement fédéral.

Synagogue, École Maternelle, Supermarché

Y a 15 Ans, l’ancienne Synagogue, encore inutilisées incolore Construction dans un lancer de la Cour. Une Inscription en hébreu à peine de déchiffrer. Mais depuis bientôt dix Ans, sert encore de nombreux Orthodoxes, qui, ici, la Torah étudier, en tant que lieu de culte, réinventé en tant que confiant la Construction. À côté, est un juif Maternelle, derrière le proche Carrefour, un Supermarché casher. Et la Synagogue est le Jour et la Nuit, 365 Jours par An, gardé par des Policiers de Berlin et de ses propres Gardes de la Communauté juive. C’est aussi, pour toute la Taille de cette Journée, à Berlin, en 2018.

Un festive, joyeuse le Cadre de

C’est un Jour de la sérénité, de la Confiance et de Félicitations. Mais c’est aussi un Jour de la gravité de Rappels. Chaque officiel Intervenants vient sur les nouveaux Haine, de violence et d’appels au boycott émanant. “Ces Préjugés antisémites coincé profondément dans les Esprits et se propagent à une Vitesse effrayante”, explique Josef Schuster, Président du conseil Central des Juifs. Il appelle à la Vigilance et l’Engagement à l’encontre de ces Femmes: “je considère principalement comme une Tâche de la non-juif, par la Société”, souligne-t-il. La liberté signifie pour les Juifs, “se déplacer avec des Signes visibles du Judaïsme sans les yeux, angepöbelt, voire d’être battu.”

“Hitlergruß et Hassparolen”

Le Ministre des affaires étrangères de prendre Heiko Maas, depuis l’entrée en fonction, encore et toujours contre les Femmes exprime, et de Berlin, Maire Sortant Michael Müller. “Notre Responsabilité, juif de protéger la Vie, ne se termine jamais”, souligne Meuse. Il erschaudere lui, “si je vois que Hitlergruß et Hassparolen de retour sur nos Routes de large. Et spirituelle Pyromane, les Personnes d’Origine ethnique ou d’autres religions et de leur Dignité humaine à l’avance.” Et Müller met en garde, la Lutte contre l’Antisémitisme était seulement de gagner, “quand il du développement durable et à de nombreux Niveaux”. Il voulait un Berlin, dans laquelle les Juifs de leur Foi en toute confiance”.

Les Paroles des hommes politiques sérieux et déterminé. Mais le plus impressionnant agissent ensuite les Apparitions de plusieurs Rabbins. Vous aussi mentionner les Femmes. Mais ils appellent de la croyance en dieu, la Glaubensfreude, le “incurable Optimisme” des Juifs.

Il a vu les rouleaux de la thora graver

En Novembre 1938, brûlaient les Synagogues juives et les Magasins Juifs sont morts

Le Recteur du Séminaire, Dayan Chanoch Ehrentreu, est encore un Témoin de la Novemberprogrome dans un Mois pour 80. Fois années. En 1932, à Francfort-né, a réussi de sa Famille en 1939, la Fuite vers l’Angleterre. Dans son Discours, à partir de son Anglais yiddisch Anglais, puis yiddisch Français, de nouveau en Anglais. Des Cendres de la Shoah et des Pogroms brûlant Thorarollen, il se rappelle, jusqu’à aujourd’hui.

Pour lui, dit-il, avec l’Ordination des jeunes Hommes, à Berlin, d’un Rêve à la Réalisation, il a travaillé plusieurs Années. Ainsi, remis Ehrentreu, le long de la principale Autorité juifs questions Juridiques européens, trois nouveaux Rabbins, dans l’union Soviétique, l’Ukraine, ont grandi dans jadis communiste de Berlin, solennellement, les Actes de l’Ordination. Et demande la Bénédiction “pour ce Rabbin et de son Œuvre à l’Avenir”.

“Pas de Kippa ouvert sur la route”

Le Rabbin Shlomo Sajatz

L’un des trois, à 30 Ans, le plus jeune, est Shlomo Sajatz. Il est le seul, en tant que Rabbin, dans l’est de l’allemagne agit, à Magdebourg. Dans la Capitale de la Saxe-Anhalt, il y a une Communauté de près de 500 Membres. Si il y a plus Peur? “Il y a”, dit-il, de la Deutsche Welle, “pas de Différence entre Magdeburg et à Berlin. “Clairement, à Magdebourg, il y a certaines Rues, où l’on n’est pas identifiable avec une Kippa ou un chale de priere, allez dans la Rue.” Mais cela ne dérange pas. Allemagne 2018.