J-K, Punjab signent un accord pour la reprise des travaux sur Shahpurkandi projet de barrage

0
32

La construction de ce projet a été interrompu en 2014 en raison d’un différend entre les deux etats.

Les gouvernements du Pendjab et de l’état de Jammu-et-Cachemire signé un accord samedi pour reprendre le travail sur un projet de barrage qui permettrait de réduire le quantum de la part de l’Inde Ravi eaux qui coulent vers le Pakistan. Shahpurkandi barrage est un projet national et de l’assistance financière nécessaire, sera fourni par les Ressources en Eau du Ministère pour sa construction. La construction de ce projet a été interrompu en 2014 en raison d’un différend entre les deux etats.

“Le projet permettra de contribuer à l’irrigation d’environ 37 000 ha de terres dans le Pendjab et J&K et produira 206 MW d’énergie propre. Il sera également aider l’Inde à parvenir à une exploitation plus efficace des eaux de rivières orientales alloués (à elle) en vertu de l’Indus Traité des Eaux et de réduire le quantum de la part de l’Inde Ravi eaux qui coulent vers le Pakistan”, selon une déclaration officielle par le Ministère des Ressources en Eau, de la Rivière de Développement et de Ganga de Rajeunissement.

“Un accord historique a été signé entre l’etat, secrétaire en chef de BVR Subrahmanyam et son Pendjab homologue Karan Avtar Singh sur la mise en œuvre de la Shahpurkandi projet de barrage,” un état de Jammu-et-Cachemire, porte-parole du gouvernement a déclaré à Srinagar.

L’accord a été signé en présence de l’état de Jammu-et-Cachemire, le Gouverneur de Satya Pal Malik et du Pendjab Ministre des Ressources en Eau Sukhbinder Sarkaria. L’ambitieux Shahpurkandi projet de barrage sur le Ravi de la rivière est un grand projet d’irrigation qui bénéficiera à la fois l’état de Jammu-et-Cachemire et du Pendjab. L’état de Jammu-et-Cachemire a droit à 0,69 CRG de l’eau de la Ravi et c’est en utilisant seulement 0.215 CRG, dit-il.

La construction de 79,5 kilomètre de Ravi de canal et de 493 km de réseau de distribution dans l’état de Jammu-et-Cachemire a été achevé, avait-il ajouté. Ce projet vous permettra de bénéficier des districts de Kathua et de la Samba, outre la restauration de certaines parties de l’état de Jammu-district, le porte-parole a dit.

Il va irriguer 32 000 hectares (80 000 acres) de terres agricoles dans les Kandi domaines, en amont et en aval le long du Jammu-Pathankot route nationale dans la Samba et Kathua districts. Ceci, at-il ajouté, permettra d’assurer la prospérité des agriculteurs dans ces zones et conduira au développement de l’ensemble de la région.

Le projet sera mené à bien par le gouvernement du Pendjab en trois ans et de l’eau devrait s’écouler à l’état de Jammu-et-Cachemire, d’ici la fin de 2020, la porte-parole. Selon l’accord, l’état de Jammu-et-Cachemire, seront fournis de 1 150 cusecs de l’eau en toutes circonstances, sous réserve d’un plafond de 0,69 CRG conformément à l’accord de 1979, il a dit.

D’autres importants détails de l’accord prévoit que le gouvernement du Pendjab poursuivra la mise en œuvre du projet. Cependant, le projet sera suivi par une équipe comprenant un Central de l’Eau, membre de la Commission et des ingénieurs en chef de deux états, le porte-parole a dit.

Le solde des coûts sur le compte de la rémunération (environ Rs 115 crore) pour l’acquisition de terrains pour Thein barrage, conformément à l’accord, seront payés par le gouvernement du Pendjab immédiatement, conformément aux ordres de l’légale des pouvoirs en vertu de la Loi sur l’Acquisition des Terres, dit-il.

Le gouvernement du Pendjab mettra à la disposition de l’état de Jammu-et-Cachemire, 20% de l’énergie totale produite lors de la Thein barrage au taux fixé par le Central electricity Regulatory Commission, avec un plafond de Rs de 3,50 $ l’unité, avec des candidats à l’effet, dit-il.

Il a ajouté que toutes les allégations et contre-allégations des deux états sur le compte du retard de la mise en œuvre seront réglés par voie d’arbitrage conformément à l’accord de 1979.

Il a dit que l’élément le plus critique qui a été introduite maintenant et qui n’était pas là, soit dans le Protocole d’entente de 2017 ou de la décision du cabinet de 2017, c’est l’introduction de “Conjoint de Direction et de Surveillance” de l’approvisionnement en eau au cours de l’exploitation du barrage. C’est la clause de sécurité qui permettra de s’assurer que l’état de Jammu-et-Cachemire n’est jamais privé de sa part initiale des eaux et de la protection de ses intérêts à perpétuité, le porte-parole a dit.

Faut Regarder

  • Naseeruddin Shah parle à Priyanka Sinha Jai sur ses frasques, Dilip Kumar et ses à venir jouer Le Père

  • Les restes de Rôti, une chose du passé

  • Article 377: Anand Grover décode la philosophie de combat de longue haleine batailles sur les questions sociales

  • Express Œil pour le Détail, EP 4: Unboxing de la section 377 ordre

Démarrez votre journée de la meilleure façon
avec l’Express du Matin Briefing

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App

© IE Médias en Ligne, les Services Pvt Ltd