Muzaffarpur abri à la maison de l’abus de cas: Mon mari s’en sortir propre, dit Manju Verma après sa démission en tant que ministre Bihar

0
19

Manju Verma, mercredi, a démissionné de son poste de Bihar en matière de protection sociale ministre. (Source: ANI)

Face aux critiques de son mari présumé lien dans le Muzaffarpur abri à la maison de l’abus de cas, Manju Verma, mercredi, a démissionné de son poste de Bihar en matière de protection sociale ministre. Son mari est accusé d’avoir des liens avec le présumé cerveau dans le cas Brajesh Thakur. Verma a rencontré le chef de ministre et a remis sa démission à lui, des sources dans le Bureau du Ministre a dit.

Verma a dit qu’elle avait démissionné en raison du tumulte créé par les médias et l’Opposition. “J’ai démissionné parce que les médias et l’opposition avait créé un tollé. Mais j’ai foi en la DRAS et de la justice. Je suis sûr que la vérité sera sorti et mon mari s’en sortir propre,” ANI cité Verma comme disant. Verma également exigé que les enregistrements d’appels du principal accusé Brajesh Thakur, le propriétaire de l’ONG qui a couru à l’abri à la maison, être rendu public. “Nous verrons alors qui tous les il a utilisé pour parler,” dit-elle.

Ministre en chef Nitish Kumar avait auparavant rejeté en bloc les accusations à l’encontre de Verma. “Si une personne que le Ministre est en cause, ils ne seront pas épargnés. Mais pourquoi cette question est-elle d’être posée seulement maintenant. On l’avait appelée (Manju) et elle a nié toute implication. Comment est-il justifié au niveau des allégations sans fondement?” Kumar a dit.

Il y avait un de vives critiques contre le ministre et le gouvernement de l’état d’après le rapport de l’abus sexuel de 34 jeunes filles dans un état d’accueil financé par la maison de Muzaffarpur émergé.

La Haute Cour de Patna a eu, lundi, a décidé de suivre le CBI enquête sur le cas. La cour a également ordonné un procès rapide dans le cas et a donné à la DRAS deux semaines le temps de préparer un rapport sur le cas, qui est venu à la lumière, en avril, à la suite d’une vérification de l’abri à la maison par l’Institut Tata des Sciences Sociales, qui dit beaucoup de filles s’était plaint d’abus sexuels.

La Cour Suprême a également sorti le Bihar gouvernement sur l’affaire, en disant: l’état a financé d’une façon en donnant des fonds publics à l’accusé des maisons d’accueil. “Pourquoi l’etat permettent de les produire. L’etat a donné des fonds… Donc dans un sens, l’état finance ces activités,” le banc des Juges Madan B Lokur, Deepak Gupta, et K M Joseph avait dit mardi.

Faut Regarder

  • Manmarziyaan Remorque: 5 Meilleures Choses

  • Les inondations et les glissements de terrain dans le Kerala après la mousson du sud-ouest, fait des ravages

  • Samsung Galaxy Note 9 lancé: le S Pen, la batterie sont les grands changements

  • 5 Raisons De Regarder Vishwaroopam 2

Démarrez votre journée de la meilleure façon
avec l’Express du Matin Briefing

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App

© IE Médias en Ligne, les Services Pvt Ltd