Cauvery question de l’eau: de la Cour Suprême pour entendre Centre, le Tamil Nadu est pétitions aujourd’hui

0
61

La cour va également entendre, le gouvernement du Tamil Nadu pétition, la recherche de mépris action contre le Centre pour ne pas avoir mis en place la Cauvery Conseil de Gestion du temps.

Nouvelles Connexes

  • Cour suprême efface ponts pour “Nanak Shah Fakir” libération

  • Donner des informations sur l’utilisation de CAMPA fonds, la Cour Suprême dit Centre

  • SC/ST Atrocités: la Loi sur le RPI(A) examen des dossiers pétition contre l’ordonnance de la Cour Suprême

La Cour Suprême lundi entendrez le Centre de plaidoyer visant à obtenir des précisions sur le 16 février verdict concernant la mise en place d’un Cauvery programme de gestion de la vieux de plusieurs décennies, l’eau de la rivière différend sur le partage. Il va également entendre, le gouvernement du Tamil Nadu pétition, la recherche de mépris action contre le Centre pour ne pas avoir mis en place la Cauvery Conseil de Gestion du temps.

Un banc de Chef de la Justice, Dipak Misra et les Juges SUIS Khanwilkar et DY Chandrachud réservés l’audience de lundi sur le Centre de plaidoyer, d’après son avocat visées aux points de vue divergents des etats concernés sur la question de la mise en place du régime. “Nous allons saisir de cette question le 9 avril, avec le moyen de Tamil Nadu,” le banc avait dit, lorsque le Centre de l’avocat a demandé urgence de l’audition de l’appel.

La cour d’apex a le 16 février, a soulevé la 270 tmcft part de la Cauvery de l’eau pour le Karnataka par 14.75 tmcft et réduit le Tamil Nadu, de l’action tout en compensant en permettant l’extraction de 10 tmcft les eaux souterraines du bassin de la rivière, en disant: la question de l’eau potable doit être placé sur un “piédestal plus élevé”. Il a également dirigé le Centre de formuler un dispositif visant à assurer la conformité de ses 465-page jugement sur l’eau litige. Elle a en outre modifié la Cauvery Eau Tribunal des Différends (CWDT) prix de 2007 et il est clair qu’il ne développerons pas le temps pour cela sur n’importe quel terrain.

Toutefois, le gouvernement du Tamil Nadu allègue que, le Centre a omis de mettre en œuvre l’ordre de la plus haute cour qui avait donné le dernier de six semaines, à l’image du régime. Le Centre s’était approché de la cour, la recherche d’une extension de trois mois pour mettre en œuvre le 16 février de l’ordre.

“Nous comprenons le Tamil Nadu est la difficulté de ne pas obtenir de l’eau. Nous allons résoudre le problème. La liste de la question pour le 9 avril,” un banc, dirigé par le Chef de la Justice, Dipak Misra avait dit le Tamil Nadu, un avocat lorsqu’il a évoqué la question et demandé début de l’audience. Le CJI a fait remarquer que le terme “régime” utilisé dans le 16 février jugement ne signifie pas que la CMB seul.

La pétition a dit qu’elle a été déposée pour “protéger les intérêts des agriculteurs et les intérêts plus grands de l’État”. “Le gouvernement central a le devoir de prendre des mesures pour faciliter l’exécution du jugement par lui-même de décider et de prendre les mesures nécessaires pour constituer la machine, comme par le mandat…”, dit-il, et a ajouté que “il (au Centre) n’a pas pris de mesures concrètes à cet égard.”

(Avec PTI entrées)

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App