Ancien Bangladesh PM Khaleda Zia obtient quatre mois de caution en cas de greffe

0
47

L’Ancien Premier Ministre Du Bangladesh, Khaleda Zia.

Nouvelles Connexes

  • Népal crash d’avion: nombre de Décès s’élève à 51, Bangladesh experts rejoindre la sonde

  • Népal crash de l’avion: la Chance d’être en vie, dit un survivant

  • Népal crash d’avion: Toutes les réponses à vos questions

Le Bangladesh, l’ex-premier ministre et l’opposition BNP chef de Khaleda Zia, lundi, reçu un soulagement temporaire après un haut tribunal lui a accordé quatre mois de la libération sous caution dans une affaire de corruption, un mois après avoir été condamné à cinq ans de prison. Zia, 72 ans, a été condamné à cinq ans de prison le 8 février en relation avec le détournement de fonds de 21 millions de taka (environ 250 000 USD) à l’étranger des dons destinés à la Zia Orphelinat de Confiance, nommé d’après son mari, Ziaur Rahman, un dirigeant militaire reconverti en homme politique.

La Haute Cour de Dhaka aujourd’hui accordé à sa quatre mois d’provisoire sous caution. “Le banc lui a accordé la liberté provisoire de quatre mois et, simultanément, ordonné aux autorités de préparer les arguments sur son appel contre la condamnation et l’emprisonnement,” un fonctionnaire de la cour a dit.

Le banc de la Justice M Enayetur Rahim et de la Justice Shahidul Karim dit-il considéré comme Zia facteur de l’âge comme l’un des motifs de l’octroi de la caution, le fonctionnaire a déclaré. Les fonctionnaires de la cour, a déclaré le cautionnement a été accordée après examen du cas, les documents reçus de la juridiction de jugement.

Le banc, cependant, est resté à l’amende Taka 2.10 crore giflé sur Zia.

Le 8 février verdict à l’encontre de Zia a secoué la politique du pays, le scénario à l’avance de cette année, les élections générales. La BNP a affirmé que les cas sont politiquement motivés à garder son chef de partie de les élections nationales. Ministre de la justice Anisul Huq dit les journalistes que la Haute Juridiction de l’ordre aujourd’hui prouvé que le gouvernement n’a eu aucune interférence dans le cas.

L’affaire de corruption est l’une des dizaines en cours contre la Zia, qui a été un rival de Premier Ministre, Sheikh Hasina, depuis des décennies. Les accusations portées contre elle l’avait déjà amenée à boycotter les urnes en 2014, ce qui a déclenché de nombreuses protestations à l’époque.

Pour toutes les dernières Nouvelles du Monde, télécharger Indian Express App