CPM des mesures pour mettre fin à l’interdiction de l’Uttarakhand projets hydroélectriques

0
46

Le premier Ministre Narendra Modi avec le premier Secrétaire du PM Nripendra Misra (Express Photo/Renuka Puri/Fichier)

Jours après que la Cour Suprême a accepté d’entendre la question de l’hydroélectricité, les projets mis en attente dans l’état d’Uttarakhand, dans la foulée de l’2013 flash inondations, le Bureau du Premier Ministre a convoqué fonctionnaires des ministères concernés pour parvenir à un consensus en faveur de la levée de l’interdiction.

En janvier 2016, le ministère de l’Environnement a dit à la cour d’apex que la prise de participation des ministères avaient atteint une décision politique sur la base d’un 1916 accord entre Madan Mohan Malviya et le gouvernement colonial — de permettre à tout projet hydroélectriques que les rejets d’au moins 1 000 cusecs (pieds cubes par seconde) de l’eau dans le Gange ou de ses affluents.

Cependant, Uma Bharti, qui était alors Ministre de la Ganga Rajeunissement, a écrit à son homologue du Ministère de l’Environnement, exprimer le choc que ce dernier avait fait une demande à la cour, même si la politique n’a pas eu de consensus. Par la suite, sur instruction de la cour d’apex en avril 2016, le Gange Rajeunissement ministère a déposé sa propre affidavit, opposant les projets, tandis que le ministère le Pouvoir soutenu la présentation faite plus tôt par l’Environnement.

La question est restée en suspens depuis. Pendant ce temps, Uma Bharti a été dessaisie de la Ganga de rajeunissement et de ressources en eau portefeuilles en septembre dernier lors de Nitin Gadkari a pris en charge les deux ministères.

Le 23 janvier, Niti Aayog vice-président Rajiv Kumar, a présidé une réunion de représentants des trois prise de participation de ministères et de l’état. Le 3 février, la Cour Suprême a accepté d’entendre la cause entre le 19 février et le 23.

L’Indian Express a appris que Nripendra Misra, Secrétaire Principal du Premier Ministre, présidera une réunion jeudi à aplanir les différences, afin que le gouvernement puisse présenter une position commune devant la cour.

Misra n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

D’ailleurs, Misra a présidé une réunion similaire en janvier 2015“, pour discuter de questions relatives à des projets hydroélectriques dans l’état d’Uttarakhand” après que l’etat s’était opposé à la Bhagirathi Eco Zone Sensible (ESZ) entre Gomukh et Uttarkashi comme un anti-développement déplacer. Lors de la réunion, le ministère de l’Environnement a révisé sa position sur l’2012 Bhagirathi ESZ notification pour accepter qu’un ESZ ne pouvait pas être déclarée sans une proposition du gouvernement de l’état.

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App