Liban: le Président Aoun dit démissionné PM Saad Hariri mouvement «restreinte»

0
13

Le Président libanais Michel Aoun (Source: AP/fichier)

Le Président libanais Michel Aoun, a déclaré dimanche que Saad Hariri, qui a démissionné de son poste de premier ministre, en Arabie Saoudite, le week-end dernier, a été “limité” dans ses mouvements. Il a parlé devant une interview de m. Hariri est réglé pour donner à un Libanais canal satellite plus tard aujourd’hui, à partir de Riyad, dans ses premiers commentaires publics depuis son choc de la démission le 4 novembre.

Depuis Hariri départ, les rumeurs ont tourbillonné qu’il est retenu contre son gré dans la capitale Saoudienne. Aoun dimanche, a critiqué “l’obscur circonstances dans lesquelles le Premier Ministre Saad Hariri est de rester à Riyad”, une déclaration de la présidence de dit.

La situation a “atteint le point où M. Hariri de la liberté a été restreinte, et les conditions ont été imposées concernant son lieu de résidence et les contacts qu’il peut avoir, même avec les membres de sa famille”, indique le communiqué. “Ces circonstances signifie que toutes les positions qu’il pourrait avoir prises, qu’il allait prendre, ou qui peut lui être attribuée… sont douteux, et ne peuvent être considérés comme des prises de positions, de sa propre initiative,” il a dit.

Aoun a pas encore formellement d’accepter la démission de m. Hariri, qui détiennent également Saoudite, de la nationalité, et a dit qu’il veut le rencontrer en personne pour discuter de la situation. Après être prudent dans ses premières observations, le président Libanais, a durci le ton ces derniers jours.

Samedi, il a appelé l’Arabie Saoudite à “clarifier les raisons qui ont empêché le retour de PM Hariri au Liban pour être parmi les siens et les supporters”. Dans son annonce, la semaine dernière, m. Hariri a accusé l’Iran et son allié Libanais du Hezbollah de la prise en charge de son pays et de déstabilisation de l’ensemble de la région, en disant qu’il craignait pour sa vie.

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a déclaré vendredi que Hariri a été “détenu en Arabie Saoudite” et “interdit de retourner au Liban”

Pour toutes les dernières Nouvelles du Monde, télécharger Indian Express App