FTII pour obtenir septième payer une commission de révision: Ministère des Finances

0
11

FTII Directeur Bhupendra Kainthola a confirmé, lundi, que l’institut avait reçu l’approbation du ministère des finances le 2 novembre.

Top News

  • Pourquoi Tirupur Rs de 42 000 crore textile hub craintes d’un wipeout

  • Delhi, la pollution de l’air mises à jour en DIRECT: la qualité de l’Air de l’aggravation de l’, dit Sisodia, d’écoles fermées jusqu’à dimanche

  • Ryan International School affaire de meurtre: Tout ce que vous devez savoir

Les EMPLOYÉS DU Film et Television Institute of India (FTII) pourront désormais obtenir les avantages de la révision de la rémunération conformément à la 7e Payer de Commission. Le Ministère des Finances a finalement approuvé la proposition, après en avoir délibéré dessus pendant près de 10 mois. L’approbation vient comme un grand soulagement pour les employés permanents de l’institut, qui avait auparavant dit qu’une “gaffe” en payscale upgradation leur avait causé de désagréments et de la perte de fonds. En janvier 2017, la FTII avait mis en place une échelle de salaire de révision“, sans la prise de l’approbation du Ministère des Finances” et de libérer les salaires que par la mise à jour des échelles seulement de retirer deux mois plus tard. L’institut a dû récupérer “l’excès de salaire” versé à chacun des 166 membres du personnel de leurs ultérieure des salaires entre les mois d’avril et Mai.

Des fonctionnaires de l’administration, a déclaré l’institut avait reçu une notification à cet effet par le ministère le 2 novembre.

Selon les documents consultés par Pune Newsline, le FTII passe Rs de 18,9 crores de roupies par an sur les salaires. Après de nouvelles échelles de rémunération sont mis en œuvre, l’institut de passer Rs 20.4 crores de roupies par an sur les salaires. Ainsi, il faudra Rs de 1,5 crore supplémentaire chaque année.

Selon le Ministère des Finances (MoF) des directives, des organismes autonomes de travail en vertu de différents ministères ont été, de préférence, de supporter la charge financière supplémentaire de la révision. Dans le cas où l’organisme autonome est incapable de le faire, il l’approche de la conseiller financier ou le ministère concerné (I&B dans ce cas), qui prendrait en considération la proposition et peut recommander le ministère des finances à envisager d’assumer jusqu’à 70% du coût. Le solde de 30% devrait être pris en charge par la communauté autonome de l’organisme concerné.

Le FTII avait également écrit au I et B Ministère que l’institut était prêt à supporter les 30% de charge (environ Rs 45 lakh par an) et, par conséquent, la révision de la rémunération devrait être effectuée. Cependant, au lieu d’attendre pour aller de l’avant à partir de la MoF, le FTII lancé la révision des salaires, ce qui avait conduit à l’anomalie.

FTII Directeur Bhupendra Kainthola a confirmé, lundi, que l’institut avait reçu l’approbation du ministère des finances le 2 novembre. Il a ajouté que l’échelle de rémunération de révision sera en vigueur, avec effet rétroactif, à partir de janvier 2017. Il a assuré que 30% de la charge de travail supplémentaire sera à la charge du FTII.

Le personnel, quant à lui, se réjouit de l’annonce. Un non-membre du personnel de l’enseignement, requérant l’anonymat, a déclaré, “L’annonce est venu comme un grand soulagement pour nous tous. La façon dont les choses allaient, nous avons pensé que cela n’arrivera jamais. Un employé de l’administration centrale, nous devrions en tirer tous les avantages.”

Pour toutes les dernières de l’Éducation Nouvelles, télécharger Indian Express App