Journée internationale de la Fille: Delhi rangs plus bas ratio des sexes à la naissance

0
23

Les enfants lors de Rose Turban de la campagne de la journée Internationale de la fille. (Express Fichier Photo)

Top News

  • VIDÉO: femme Topless tué après avoir défoncé la tête sur le poteau de réverbère après l’accrochage de voiture en mouvement

  • Élection Omission: CE sondage annonce les dates pour l’Himachal Pradesh, mais pas pour le Gujarat

  • Auto-conduite des voitures n’est pas prêt, si la Californie, le code de la route pourrait définir tendance

Les données les plus récentes de la National Family Health Survey (FHN) suggère que sept États dans le pays en deçà de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indice de référence pour le ratio des sexes à la naissance.

La normale ratio des sexes à la naissance est, selon l’OMS, entre 102-106 garçons pour 100 filles. Cela se traduit par 943-980 filles pour 1000 garçons.

Les données publiées par FHN montre que Delhi, la capitale nationale, a le plus faible ratio des sexes à la naissance. Le nombre de filles pour 1000 garçons est dramatiquement bas, juste au-817, une forte baisse à partir de 840 en 2005-06.

Étonnamment, le Jharkhand, qui avait plus de nombre de filles (1091/1000) que les garçons en 2005-06, a connu une baisse considérable en termes de jeune fille de la population (919/1000) en 2015-16.

Des états comme l’Uttar Pradesh et de l’Uttarakhand, qui ont un taux élevé de mortalité infantile, n’a pas amélioré dans la dernière décennie. Le Madhya Pradesh et de l’Odisha, si au-dessus de la moyenne nationale (919/1000), s’en sortent mal en 2015-16.

Le sexisme est aussi évident en termes de scolarisation dans les écoles. Les données de la District du Système d’Information pour l’Éducation montre que le brut de scolarisation ratio s’établit à 56% en 2015-16 supérieur de l’enseignement secondaire, ce qui signifie que seulement 1 à 2 filles l’école de l’éducation dans le pays. Données du Recensement de 2011 montre que le pourcentage d’analphabétisme chez les filles (13,2%) est plus élevé que chez les garçons (10%).

Malgré les initiatives du gouvernement tels que le Droit à l’Éducation (RTE) et «Beti Padao, Beti Bachao», la politique et le groupe de défense des droits de l’Enfant et de Vous (CRI) note que la “mentalité de base de la société à l’égard de ses filles n’a pas encore beaucoup changé.

“Avec une population de 225 millions de dollars, les filles représentent 48% de l’Inde les enfants. Encore une fille en Inde continue de faire face à la discrimination dans presque chaque aspect de chaque phase de la vie, – dans l’accès à une bonne nutrition et des soins de santé au cours de l’enfance, l’adolescence et la grossesse, avoir une bonne éducation, de bénéficier de l’égalité des droit de participer au processus de prise de décision au sein de la famille dans l’espace et dans le monde extérieur. Afin de remédier à la sous-jacentes de l’inégalité entre les sexes qui détient des filles de retour, l’Inde a à re-mettre en place une stratégie et d’entreprendre des initiatives ciblées, et donc des investissements, pour ses filles, et aussi de suivre les progrès et de revoir les stratégies sur une base régulière.” Dit Komal Ganotra, Directeur de la Politique Et de la représentation, les droits de l’Enfant et Vous.

“Pour faire tout changement transformationnel dans notre société, la première étape est de faire changer les choses au niveau de l’état d’esprit. C’est seulement lorsque nous nous sommes collectivement bataille le patriarcat, la discrimination, la violence basée sur le genre que les filles vivent librement. Nous n’aurions pas à célébrer un spécial » filles de la Day de parler de leur situation et de glorifier leurs réalisations de la journée, nous avons tous vraiment célébrer l’existence des filles comme des égaux dans notre société.” Elle a en outre ajouté.

En Inde, plus de 18 milles filles de moins de 14 ans sont mariés, et plus d’un tiers d’entre eux (4.2 lakh) ont des enfants. Selon le Recensement, plus de 44 lakh les filles qui ont moins de 14 ans travaillent, et plus de 3 lakh d’entre eux sont mariés et de travail.

“Ce sont des enfants qui sont à peine dans leur adolescence – un moment critique, qui joue un grand rôle dans le façonnement de leur vie,” le CRI des notes.

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App

© IE Médias en Ligne, les Services Pvt Ltd