La turquie ordres de détention de 133 ministère de travailleurs dans l’après-coup de sonde: rapport

0
6

Groupes de défense des droits et de certains alliés Occidentaux de la Turquie, ont exprimé des inquiétudes à propos de la répression, craignant que le gouvernement est en utilisant le coup d’état comme d’un prétexte pour étouffer la dissidence. (Figurative)

Nouvelles Connexes

  • Tayyip Erdogan a dit que la Turquie, l’Iran et l’Irak va décider à la clôture nord de l’Irak, de l’huile de robinets

  • Consulat des états-unis employé arrêtés à Istanbul: rapport

  • Les kurdes référendum: Israël refuse turc demande de participation au vote de l’indépendance

Les autorités turques ont émis de détention de bons de souscription de 133 personnes qui travaillent dans les finances et les ministères du travail, de l’agence de presse Anadolu, a déclaré jeudi, dans le cadre d’un élargissement de la répression suite à la dernière année de l’échec de la tentative de coup d’état.

Les suspects ont été arrêtés pour avoir prétendument à l’aide de ByLock, une messagerie chiffrée application qui a été utilisée par le réseau de la société américaine clerc Fethullah Gülen, blâmé par Ankara à l’orchestration de juillet dernier avortée de putsch.

Gülen, qui a vécu dans l’auto-exilé en Pennsylvanie depuis 1999, nie la participation. Anadolu a déclaré 101 des suspects ont été du ministère des finances et 32 de la part du ministère du travail. Il a déclaré que deux des suspects de chaque ministère ont été actifs.

Depuis, plus de 50 000 personnes ont été jetées en prison en attendant le procès sur les liens de Gülen, alors que 150 000 personnes ont été licenciés ou suspendus de l’emploi dans les secteurs public et privé.

Groupes de défense des droits et de certains alliés Occidentaux de la Turquie, ont exprimé des inquiétudes à propos de la répression, craignant que le gouvernement est en utilisant le coup d’état comme d’un prétexte pour étouffer la dissidence.

Le gouvernement dit qu’une telle purge pourrait neutraliser la menace représentée par Gülen du réseau, dont il est dit profondément infiltré les institutions telles que l’armée, les écoles et les tribunaux.

Pour toutes les dernières Nouvelles du Monde, télécharger Indian Express App