La démocratie en Afrique: tout le Théâtre?

0
29

Langzeitherrscher rester au Pouvoir, de l’Afrique Démocraties coincé en de nombreux endroits dans la Crise. Des Artistes africains ont cette année, la Africologne Festival des discussions à ce que vous pouvez faire.

Au Cœur du Africologne-Festival africain de Théâtre.

De l’afrique, les Démocraties doivent décolonialisés. Ce que l’Europe implique, ne peut pas non réfléchi sur le Contexte africain sont transmises. C’était le Ténor de la table ronde «les Démocraties en Afrique, tout le Théâtre?», pendant l’année Africologne au Festival de Cologne a eu lieu. L’Invité de la étaient des Intellectuels, des écrivains, des Artistes et des Musiciens du Burkina Faso, la Gambie, le Sénégal, la République Démocratique du Congo, le Burundi et le Zimbabwe. Pendant une Journée, ils ont cherché le Dialogue avec le Public. Le Africologne Festival a lieu tous les deux Ans à Cologne. L’Accent est mis sur des Productions africaines dans les Domaines du Théâtre, de la Danse et de la Performance.

«Le manque d’intellectuels, de l’Autonomie’

Les Systèmes démocratiques en Afrique, étaient voués à l’Échec, parce que les mauvaises Copies de l’ouest pour les Systèmes d’ – sur ce Point, étaient tous Présents à fait d’accord. «L’Idée est bonne, mais nous devons voir comment, dans le Contexte social et historique de la Société correspond, nous voulons construire», explique Felwine Sarre en DW-Entretien. Il est Professeur de Sciences économiques à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal. Après l’Indépendance, dans le domaine de l’Éducation ou de l’Économie simplement les Systèmes occidentaux pris, dit-il: «Ce n’est pas seulement un Manque de Créativité, mais aussi d’un Manque d’Autonomie intellectuelle. Nous avons besoin de nos propres Institutions à se développer.» Dans son beaucoup diskutiertem Essai «Afrotopia» il s’attaque à ces Idées et conçoit l’Afrique de l’Avenir. Il it un emanzipiertes Afrique, loin de l’Ingérence occidentale.

Felwine Sarre veut que l’Afrique est propre à la Démocratie Concepts développés

Mais Sarr a abandonné, avec des Politiciens d’en discuter. Ils étaient très bien informés, mais pas à un Changement intéresse. Il faut, en revanche, de renforcer la société Civile. «Si la Société est informée, Vous pouvez également faire Pression sur les Politiciens exercent pour leur permettre de faire du bon Travail.»

La Satire démocratique Arme

Dans de nombreux Pays africains, il y a la Démocratie et la liberté d’Expression sur le Papier. La Réalité est souvent différente. «Nous avons une Blague au Zimbabwe: Il y a bien une liberté d’Expression, mais pas la Liberté après cette Déclaration», dit Sam, Farai Monro de la Satire, un Trio de Zambezi News. Avec une fictive de l’Émission, la parodie, le Groupe de propagande Rapports des médias d’etat. Ainsi, la Population de Réfléchir. Les Sketchs sont sur les Réseaux sociaux et par DVD répandue. Pour le zimbabwe à la Télévision, ils sont trop critique. Longtemps accusé la Sûreté de l’etat Zambèze News, une Campagne contre le Gouvernement autocratique Langzeitherrschers Robert Mugabe à suivre.

Aussi Freddy Sabimbona veut, avec son Art de la boîte de Dialogue. Il est le Fondateur de la compagnie de Théâtre «Troupe Lampyre». Depuis 2003, il organise le Festival de théâtre «Buja sans tabou» dans la Capitale du Burundi. Là, il propose à des Artistes et des Spectateurs, une Plate-forme à l’autre de la Censure de certaines Burundi ouvert sur la Politique, la Religion et la Sexualité. «C’est Merveilleux, le Théâtre, que vous êtes ouvert à des Choses réponse peut, sans vous dire directement, et donc un Débat arrête.» Les Gens de prendre cette Possibilité en remerciant, surtout dans les Périodes d’Instabilité politique, de sorte Sabimbona.

Les intellectuels et les Artistes d’Afrique, et ont débattu avec le Public

«Moi aussi, j’ai ma Forme de Résistance dans l’Art, le Théâtre, trouvé, dit Odile Sankara du Burkina Faso. «Pour moi, c’est une Forme de Résistance, les Personnages, les Textes que j’ai choisis de jouer», dit-elle de la DW. La Sœur cadette de l’ancien Dirigeant, Thomas Sankara est la Marraine du Festival de cette année. À côté d’elle était encore une autre Acteur important de la société Civile du Burkina Faso présents: Serge Bambara. Le Hip-Hop, Musiciens, sous son nom de scène Smockey connu. Il était l’une des principales Forces du mouvement civique «Balai Citoyen», la 2014, le Président Blaise Compaoré s’est écrasé. Smockey est un Modèle pour de nombreux Jeunes en afrique de l’ouest du Pays. «C’est pourquoi, je suis conscient de ce que ma Tâche est: Je doit faire Pression sur les Politiciens exercer, afin de faire du bon Travail.» L’objectif était, la jeune Génération de Dirigeants de demain. «La Lutte ne connaît pas de Frontières. On peut, à chaque Victoire, si l’on ne croit», dit en Bambara.